L’ambition de découvrir tous les grands championnats

Geoffrey kondogbia parcours

A 23 ans, j’ai déjà joué dans les championnats de France, d’Italie et d’Espagne mais les techniques de jeu diffèrent.

En Espagne, le jeu est plus technique et les joueurs prennent plus de risques. En France, il y a des joueurs très techniques, mais on préfère souvent limiter les risques : mieux vaut ne pas concéder de buts plutôt que de marquer autant que possible. En Italie, c’est plus tactique et c’est souvent plus dur de marquer.

C’est pour continuer à apprendre que j’ai préféré l’Italie. Le football est un jeu, je veux encore continuer de progresser, avec la confiance de mon coach.

Depuis 2009, j’ai été sélectionné en équipe de France dans presque toutes les catégories : en moins de 17 ans, en moins de 18 (avec 5 buts au compteur), en moins de 19, en moins de 20 et en espoirs, la dernière étape avant l’équipe des A.

Cette année-là, le 13 juillet 2013, avec les Bleuets dont Paul Pogba, Yaya Sanogo ou Florian Thauvin, nous avons remporté la coupe du Monde U20 : un excellent souvenir. Nous formions un groupe soudé. Au-delà de nos qualités personnelles, nous poursuivions tous le même but, sans concurrence entre nous, celui de remporter la victoire.

Moins d’un mois plus tard, Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France, faisait appel à moi pour intégrer l’équipe de France face à la Belgique.

En mars 2015, je suis rappelé chez les Bleus pour affronter le Danemark et le Brésil, et un peu plus tard, avec le numéro 10, face à l’Albanie.

Mes dernières sélections en Equipe de France remontent en septembre 2015 contre la Serbie, puis en septembre 2016 face à la Biolorussie.