Alors qu’il vit une saison compliquée avec l’Inter Milan, Geoffrey Kondogbia, recrue vedette du club italien l’été dernier, s’est confié sur sa situation personnelle dans une interview de deux pages parue dans le quotidien sportif L’Equipe le 19 avril 2016. S’il ne se montre pas particulièrement inquiet du niveau qu’il affiche depuis le début de la saison, l’ancien milieu de terrain du RC Lens et de l’AS Monaco explique qu’en Italie il est encore considéré « comme un espoir, car, ici, quand on parle de moi, on évoque plus l’avenir que le présent. »

Durant ce long entretien (deux heures) avec le journaliste Anthony Clément, l’international a pris le temps d’aborder son éloignement de l’équipe de France et sa probable absence de l’Euro 2016. «Je peux comprendre ma sortie du groupe. Beaucoup de joueurs se sont révélés, y compris à mon poste. Ce n’est pas un problème (…) J’ai cinq sélections, des matchs comme titulaire où j’ai fait bonne impression. Mais l’Euro n’a jamais été acquis».

Geoffrey Kondogbia

 

Cependant, s’il comprend la décision du sélectionneur Didier Deschamps de ne pas le convoquer avec les Bleus, il ne veut pas rater la Ligue des Champions, la saison prochaine. «Ma famille se moque de moi, car je ne regarde pas les matches en général. Mais je ne regarde surtout pas ceux de la C1 parce que ça me ronge. Tu te dis que, putain, t’as envie de la jouer. Elle me manque parce que j’ai envie de retrouver cette sensation. C’est l’objectif de l’Inter (…). Manquer deux fois d’affilée la C1, ça commencerait à faire beaucoup». Actuellement quatrième de la Série A italienne à 4 points du troisième (AS Roma), l’Inter rêve, comme lui, de retrouver la Ligue des Champions dès l’an prochain.

« On m’appelle le flop, et ensuite le top, poursuit Geoffrey, prêt à rebondir rapidement. Je ne suis donc pas inquiet : ce sont des choses que je connais déjà du haut de mes 23 ans. Je prends du recul. »

Crédit photo : FC inter Milan 

Lire l’article dans l’équipe